Loïc BOGAERT/ mai 17, 2018/ Divers/ 0 comments

Un feedback ou “retour d’informations” en français peut se définir par le fait de donner un retour à l’émetteur d’un message, d’une idée ou d’une action. Ce terme est majoritairement utilisé dans le management. Ceci étant dit, il peut être utilisé dans de nombreux domaines car le feedback est un élément à part entière de la vie quotidienne. La culture du feedback est d’ailleurs plus ou moins bien acceptée selon les endroits.

Le feedback peut parfois être mal accueilli car c’est concrètement avoir un retour positif ou négatif. Il peut valoriser, vexer, encourager ou démotiver la personne soumise à ce retour. Pour autant, il est nécessaire de développer une “culture du feedback. Autrement dit, il est crucial de prendre l’habitude de donner un avis constructif avec ses collaborateurs mais aussi de bien recevoir les retours que l’on peut avoir et d’en tirer des axes d’améliorations (et c’est probablement la partie la plus difficile). Ainsi pourquoi est-il important de développer cette culture du feedback ?

Pour apprendre à mieux se connaître…

Chacun développe son image de sa propre personne. Pour autant, notre vision est totalement biaisée. En effet, c’est comme si nous nous contentions d’une vision à la première personne. Il serait compliqué d’identifier toutes les subtilités d’une histoire si nous nous contentions de la vision que d’une seule personne. C’est pour autant bien ce que l’on fait lorsqu’on ne sollicite pas l’avis des autres.

Je reste convaincu que chaque individu se connaît lui-même plus que n’importe qui. Néanmoins, c’est une connaissance incomplète. D’où l’importance de solliciter l’avis des autres.

Attention, cependant à écouter autant les feedbacks positifs que négatifs. En effet, les feedbacks positifs auront une bonne influence en nous donnant confiance en soi ; alors que les autres nous permettront de dégager des axes d’améliorations et de se perfectionner.

Il est aussi nécessaire d’être vigilant aux critiques de personnes malintentionnées ou foncièrement mauvaises. En réalité, le célèbre adage “se ficher de ceux que les autres pensent” est incomplet. Il convient de prendre en compte la pensée des autres tout en ignorant ce que des personnes néfastes peuvent penser ou dire. A l’inverse, les personnes bienveillantes auront des feedbacks intéressants à prendre en compte.

Pour se perfectionner

Adopter une “culture du feedback” c’est être dans une démarche continuelle et systématique d’améliorations et d’optimisations. Ainsi développer cette culture est-il le meilleur moyen pour se perfectionner.

Il est fort probable que chaque individu ait une vision très subjective de ce qu’il entreprend. Pour autant, aucun être humain ne peut se vanter de tout savoir. C’est pourquoi, solliciter le feedback permet d’avoir une vision plus globale et qui s’adapte à ses interlocuteurs.

Cercle vertueux de la culture du feedback

Le cercle vertueux de la culture du feedback

Identifier les attentes

Être attentif aux feedbacks peut être un moyen intelligent pour comprendre ce que les utilisateurs, les partenaires, les pairs et les collaborateurs attendent réellement. Il est important de demander leurs feedbacks car ce sont ces personnes qui sont les mieux à mêmes de nous aider à mieux comprendre votre environnement.

En sollicitant leurs retours, il est possible de savoir ce qu’ils pensent, ce qu’ils voient, ce qu’ils entendent et ce qu’ils ont besoin. Par conséquent, il sera plus facile de s’adapter et de les convaincre.

Un feedback n’est pas une critique !

Non, un feedback n’est pas une simple “critique constructive”. Un feedback doit avoir une certaine forme. Il ne doit absolument pas avoir pour objectif de léser la personne qui va le recevoir. Nous avons tous déjà connu des retours qui nous ont vexés.

Pour illustrer le fait qu’un feedback n’est pas qu’une simple critique, je vais vous donner un exemple réel lorsqu’une personne, travaillant dans les Ressources Humaines, s’est proposé pour donner des retours sur les CV des étudiants. Cet exemple n’est évidemment pas à reproduire.

“Aïe, il y a du boulot ! Ce CV sent trop l’étudiant autant par la forme que par le fond. La photo, qui pour un CV, fait tâche/ridicule. Des bouclettes dorées super cheap. Les étoiles : je vous souhaite de devenir une star mais vous ne l’êtes pas encore ;)”

Ceci n’est évidemment pas un feedback ! Cette critique a peut-être pour objectif l’amélioration mais la forme n’y est pas et on sent une certaine forme de suffisance et de vanité à travers cette critique. Des mots plus justes et moins vexants auraient pu être employés. De plus, cet “expert” aurait pu aussi suggéré des modifications. En effet, un bon feedback ne doit pas seulement soulever les problèmes, il doit principalement s’attarder (et c’est même là le plus important) proposer des modifications à des fins d’améliorations.

Nous avons vu qu’il était essentiel de développer une culture du feedback pour s’améliorer, pour mieux appréhender son environnement mais nous verrons comment faire un bon feedback dans un autre article !

About Loïc BOGAERT

Etudiant en webmarketing, j'ai toujours adoré apprendre tout et rien pour accroître ma culture générale. Naturellement, je me suis donc intéressé à l'apprentissage, la formation et la connaissance. J'ai créé ce blog afin de partager mon attrait pour la curiosité et le savoir. J'ambitionne de devenir formateur dans un avenir proche puisque partager ses connaissances me stimule énormément.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*